La loose de prendre l’avion

Il y a pleins de gens qui aiment prendre l’avion. Et ben pas moi.

Cindy me suggérait l’autre jour d’écrire un article avec des conseils pour rendre un vol agréable. Sauf que quand tu passes l’équivalent d’un tiers de ton année dans les avions, tu sais pertinemment qu’un vol agréable, ça n’existe pas.

Tu as beau voler en classe affaires avec Turkish airlines, tu as forcément la peau qui tire au bout d’un moment tellement tu es déshydratée, tu as forcément toujours mal au ventre après avoir englouti ton plateau repas en 5/5 tellement le peu d’espace qu’il y a entre toi et ton voisin rend la pause casse-croûte désagréable, tu n’es forcément jamais assez bien installée pour récupérer des 2/3 heures de file d’attente pour les contrôles aux frontières, tu as forcément les cheveux en pétard quand tu descends de l’avion et que tu t’approches de tes parents pour leur faire la bise, la mauvaise haleine en prime.

Et puis on ne parlera même pas de cette foutue valise de cabine que tu as mis deux plombes à réussir à fermer en t’asseyant dessus avec ta soeur et qu’on te fait ouvrir à l’arrivée pour être sûre que tu n’aies pas planqué une bombe dedans.

On ne parlera pas non plus de ces siestes à même le sol que tu te tapes après ne pas avoir pu partir à cause d’une chute de tension à 5 minutes du décollage, ou d’un vol en retard qui t’a du coup fait rater ta correspondance… Anyway.

L’avion est une invention merveilleusement incroyable étant donné qu’il me permet d’avoir la sensation d’être chez moi partout dans le monde, mais vraiment, toutes ces heures passées dans les airs m’épuisent.

On est bien d’accord que les scènes de films où le personnage descend de l’avion frais comme un cardon n’existent pas. Le personnage du film, il mate l’horizon sans stress avec des lunettes de soleil Ray Ban. Toi, quand tu sors de l’avion, t’as toujours une valise de cabine plus lourde que toi + un sac à main + tes achats Duty free + ton oreiller serre-tête (la grosse classe) + le plaid que t’as fauché à la compagnie aérienne (on sait jamais).

Les instagrammeuses qui posent assises sur un coin de leur valise devant l’aéroport avec des Louboutin de 20 cm aux pieds, c’est carrément de la science-fiction.

Moi, quand j’arrive à l’aéroport, j’ai presque toujours la gueule en vrac vu qu’il a fallu que je me lève à 4h du mat’, je suis presque toujours habillée en pyjama parce que justement, il a fallu que je me lève à une heure où les gens normaux dorment, et je suis toujours d’une humeur de chien étant donné que je me suis tapée plus d’une heure de bus pour arriver jusqu’à l’aéroport (citadine des mégalopoles bonjour !) et qu’il va (encore) falloir que je trimbale mes trois valises. #paieleglamourdushotinsta

Du coup, non, j’aime pas prendre l’avion ☺

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s