3 chansons brésiliennes dont je ne me lasserai jamais

Un jour, lors de mon expérience au Qatar, j’ai rendu visite à une chère amie brésilienne expatriée à Doha. En entrant chez elle, la douceur de la « MPB », Música Popular Brasileira est venue m’étreindre, me rappelant ainsi avec nostalgie que j’avais quitté le Brésil depuis déjà près de trois ans…

IMG_20141217_192057

 

Je me suis alors replongée dans les grands classiques musicaux brésiliens, puis je me suis aperçue que certains étaient pour moi devenus littéralement intemporels.

En ce contexte tendu des élections présidentielles au Brésil, je partage aujourd’hui trois de ces morceaux dont je ne me lasserai jamais.

  • Feijoada completa, Chico Buarque

Je pense que j’associerai toute ma vie ce morceau à mon tout premier jour à São Paulo puisque c’est à mon arrivée que je l’ai entendu pour la première fois.

Les paroles parlent d’un homme qui annonce à sa femme qu’il est sur le point d’arriver chez lui avec des amis afin de manger une feijoada, plat traditionnel brésilien à base de haricots noirs. Comme à son habitude, Buarque adopte un ton léger, égayé par des percussions.

https://www.youtube.com/watch?v=dZZgtHUgSEQ

  • Vermelho, Fafa de Belém

Il semblerait que cette chanson sortie en 1996 ait fait polémique du fait de son titre (=rouge) mais dans bons nombres d’interview, l’interprète amazonienne reste très flou quant au véritable sens du texte.

https://www.youtube.com/watch?v=A2iOhb__6hI

  • Aquarela do Brasil, maintes fois reprise par différents interprètes

Enfin, Aquarela do Brasil, sans aucun doute l’un des morceaux les plus emblématiques du Brésil. Marco Napolitano, chercheur à l’université de São Paulo, explique que le compositeur Ary Barroso avait à l’époque voulu écrire un samba qui évoquerait la mixité raciale du pays mais qui serait tout de même accepté par les élites blanches, rejetant alors tout héritage jugé comme étant trop africain. Elle renvoit à une image idéalisée du Brésil, très en vogue dans les années 30, mais qui subsiste toutefois dans l’imaginaire collectif, tant brésilien qu’étranger.

https://www.youtube.com/watch?v=vJCzA2FP5to

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s